CENTRE DE RECHERCHE ET D’EXPERTISE SUR LES RISQUES EAU-ENVIRONNEMENT (CERI-EE)

Contexte

Une initiative commune pour créer un centre de recherche de référence sur la thématique de l’eau dans cette région particulièrement sujette aux catastrophes naturelles.

  • Tant les sécheresses que les crues violentes, souvent liées aux cyclones tropicaux, frappent durement le pays ;
  • Plus de 40% de la population n’a pas accès à des sources d’eau de qualité, et la moitié de la population pauvre est privée d’un accès à des infrastructures sanitaires ;
  • Les rivières haïtiennes sont souvent assez courtes, avec des pentes importantes, elles sont souvent non-pérennes et sujettes à des bouleversements morphologiques violents et catastrophiques en cas de crue, qui ont un impact important sur les activités économiques développées à leur proximité.

Objectifs

Développé autour du partenariat Sud-Nord existant depuis plus de dix ans entre l’UEH et l’UCLouvain, la création d’un centre d’expertise sous régional a pour objectif de fédérer les initiatives haïtiennes dans les domaines de la recherche, de la formation et du transfert de connaissances et compétences, et de leur donner une meilleure visibilité. Le laboratoire souhaite ainsi devenir un centre de référence pouvant répondre à des appels d’offres et agir en support à l’Etat à travers le développement d’outils d’aide à la décision dans le domaine des risques liés à l’eau.

  • Recherche: renforcement des capacités de l’équipe du génie rural de l’UEH, qui est à l’épicentre du CERI-EE, à travers la participation à des projets de recherche internationaux.
  • Formation: formation à et par la recherche de doctorants qui pourront contribuer à relever les défis environnementaux dans le pays et la région, formation d’enseignants par des partages de pratiques et le développement de MOOCS et cours en ligne, formation d’étudiants à travers des échanges dans le cadre de stages et mémoires de fin d’étude.
  • Transfert: développement d’expertise au service de la population et des institutions de l’état, comme la création de cartes de zones inondables et de risques, l’amélioration des systèmes d’alertes, le développement d’infrastructures de protection, …

Axes de recherche

  • Les axes de recherche suivants, liés à l’eau et à l’environnement dans un contexte de ressources limitées et de risques majeurs de catastrophes naturelles, sont développés au sein du CERI-EE :Axe 1 : Gestion des ressources en eau
    • Prévisions hydrologiques dans un contexte de mesures lacunaires ou incertaines
    • Techniques adaptées pour une distribution d’eau de qualité et pour l’assainissement dans les villages

    Axe 2 : Crues et inondations

    • Prévision et systèmes d’alerte
    • Implication des populations dans la prévention des risques
    • Modélisation hydraulique :
      • Cartes d’inondation et de risques
      • Conception d’ouvrages de protection
    • Évolutions morphologiques des rivières soumises à des crues extrêmes

    Axe 3 : Irrigation

    • Optimisation de l’utilisation des réseaux en cas de sécheresse
    • Mesure et surveillance de la turbidité et des sédiments fins

    Axe 4 : Hydroélectricité

    • Pré-étude et priorisation des sites potentiels de micro hydroélectricité
    • Sédimentation des réservoirs

     

    Complémentarités et collaborations

    Une complémentarité importante des thèmes proposés existe par rapport à ceux du Centre Asiatique de Recherche sur l’Eau (CARE), autre laboratoire conjoint du RESCIF, avec qui des échanges d’expertise sont prévus, grâce aux collaborations au sein du RESCIF, tout en reconnaissant la particularité des problèmes à traiter, assez différents dans ces deux régions du mode. Il en va de même avec le CRAPU, dédié à l’appui aux politiques urbaines, qui pourrait bénéficier de l’expertise développées dans le domaine des risques liés à l’eau. De manière générale, des collaborations existent avec diverses institutions membres du RESCIF ou autres, qui pourront être davantage développées grâce à une visibilité accrue du CERI.