CARE-illustration

CENTRE ASIATIQUE DE RECHERCHE SUR L’EAU (CARE)

Contexte

Une initiative commune pour créer un centre de recherche de référence sur la thématique de l’eau dans la région du Sud-Est Asiatique.

  • La croissance industrielle et le développement économique s’effectuant actuellement au Vietnam augmentent considérablement les besoins en ressources naturelles et lancent de nouveaux défis environnementaux.
  • Seulement 50 % des eaux usées industrielles et 10 % des eaux usées domestiques des villes du Vietnam sont actuellement traitées.
  • Au cours du 21ème siècle, la région du delta du Mékong (Vietnam) sera confrontée à des défis sans précédent, en lien avec les changements climatiques et la pression anthropique.

Impact/Objectifs

Dans le cadre de ce partenariat Nord-Sud, le projet vise à contribuer à la gestion rationnelle et durable des ressources en eau dans la région du delta du Mékong, en engageant des actions de recherche, de formation et de transfert.

  • Recherche : renforcement des capacités de recherche sur le delta du Mékong et la rivière Saïgon.
  • Formation : accompagnement sur les thèmes ayant trait aux défis globaux reliés aux changements anthropiques et climatiques, en s’appuyant sur les technologies les plus novatrices (web 2.0, MOOCS, …).
  • Transfert : développement d’outils adaptés à la surveillance du milieu, à l’évaluation de son évolution et des risques associés, tout en adaptant les découvertes internationales aux spécificités régionales. Ce transfert visera tant les sphères gouvernementales, industrielles, institutionnelles que communautaires.

Plan d’actions/Extrants

  • Création du centre de recherche CARE à Ho Chi Minh Ville. Mise en place de projets de recherche et de programmes d’échanges internationaux autour des thèmes essentiels de la ressource en eau, tels que : le traitement des rejets industriels et domestiques, la régulation de l’intrusion saline, l’estimation des flux de sédiments et de contaminants, les plans d’urbanisation et les réseaux urbains de distribution d’eau.
  • Dès 2015, intensification de l’expertise internationale en appui national.
  • Emergence d’innovations technologiques et soutien au transfert dans le tissu industriel.