dans Actualités, CARE

Declarée seconde ville la plus dynamique au monde par le world economic forum (https://www.weforum.org/agenda/2017/01/these-are-the-most-dynamic-cities-in-the-world-and-they-re-not-the-ones-you-d-expect/), Ho Chi Minh Ville (HCMV) ne cesse de croitre, avec des impacts directs sur l’environnement et la qualité des eaux de la rivière Saïgon. Suivre ses modifications par satellite est essentiel pour spatialiser les informations précieusement collecter par les chercheurs du CARE lors de leurs campagnes de mesures de terrain ; et ainsi apporter un diagnostic fiable de l’évolution des eaux fluviales et estuariennes. Durant ses quinze derniers jours, nous avons eu la visite de plusieurs spécialistes de la télédétection, parmi lesquels Filipe Aires (DR, CNRS ; chercheur associé à la Columbia university) et Vu Thong Thuy (Prof Univ. of Nottingham de retour à HCMV). Les échanges laissent présager de riches collaborations. Tous les partenaires de RESCIF, spécialistes de la télédétection, sont invités à apporter leurs compétences au sein du CARE pour prévenir les risques environnementaux majeurs que connait la région du bas Mékong. Photo dans le hall du CARE avec (de gauche à droite): Filipe Aires, Julien Némery (MCf Grenoble-INP en délégation IRD au CARE), Phung Hoang Phi (Vietnam Southern Satellit Technology Application Center), Nicolas Gratiot (Dir. Scientif. du CARE), Phan Thi San Ha (co-directrice du CARE), Vu Thong Thuy et Alan Hederlan (Etudiant Grenoble-INP/EtuRescif).

Pour plus d’informations contact: nicolas.gratiot@ird.fr