banner_Cures

CENTRE UNIVERSITAIRE DE RECHERCHE SUR L’ENERGIE POUR LA SANTE (CURES)

Contexte

Le Centre Universitaire de Recherche sur l’Energie pour la Santé (CURES) est une initiative visant à renforcer les systèmes de santé primaires par un approvisionnement électrique fiable et durable, ainsi que des équipements adaptés.
L’inadéquation entre l’approvisionnement électrique dans les pays du Sud et les équipements médicaux produits par les pays développés est un frein important à l’efficacité des systèmes de santé des pays du Sud. En effet, malgré les efforts colossaux des gouvernements des pays du Sud pour équiper les hôpitaux, les durées de vie des équipements sont fortement réduites à cause de:

  • Equipements inappropriés (développés pour un environnement industrialisé et pour une bonne partie acquis par le biais de dons, ces équipements finissent par ne pas être utilisés)
  • Problèmes électriques
  • Mauvaise maintenance par manque de moyens, de pièces de rechange ou de compétences.

Ces problèmes électriques ont un impact dramatique sur la santé publique et par là sur le développement des populations. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), un tiers des pannes d’appareils médicaux dans les hôpitaux des pays en voie de développement est causé par un réseau électrique défaillant (Hostettler et al., 2015)1, ce qui traduit donc un défaut de qualité de l’énergie. Du fait la sensibilité particulière des équipements médicaux à la mauvaise qualité de l’énergie électrique, il est important de trouver des solutions fiables et durables à ces types de défauts d’une part et à l’inadéquation des équipements médicaux aux conditions d’environnement de pays non-industrialisés d’autre part.

Objectifs

Le Centre Universitaire de Recherche sur l’Energie pour la Santé (CURES) a pour mission la recherche de solutions technologiques innovantes, fiables, économiques et performantes pour l’approvisionnement en énergie électrique des centres de santé des pays du Sud, ainsi que des équipements de santé dans ces centres.
Cet objectif global peut se décomposer en thèmes plus spécifiques tels que :

  • La recherche de solutions aux problèmes liés à l’autonomie de l’énergie ;
  • La mise en place des stratégies performantes de diagnostic et de maintenance prédictive ;
  • La protection des personnes et des équipements ;
  • Le développement d’équipements médicaux adaptés au contexte des pays du Sud (infrastructure, climat,…)
  • Le transfert de technologie.

A moyen et long terme, l’objectif du CURES est de devenir une référence continentale dans le domaine de recherche sur l’énergie pour la santé.

Plan d’actions

Le plan d’action peut se résumer en quatre points :

    1. Mise en place de projets de recherche en accord avec les objectifs globaux fixés ;
    2. Formation

Premier volet : accueil et la formation des jeunes chercheurs et ingénieurs performants dans le domaine de l’Energie pour la Santé à la hauteur de

      • 2 à 4 étudiants internationaux par an,
      • au moins 3 étudiants en échange dans les laboratoires partenaires du RESCIF,
      • 3 à 5 étudiants en Master sur place par an,
      • Jusqu’à 8 doctorants par an.

Second volet : mise en place de formations de courte durée dans les thématiques autour de l’efficacité énergétique. Le public visé : professionnels (techniciens de maintenance des hôpitaux, techniciens salariés dans les organismes du secteur de l’énergie, …)

  1. Incubateur et entrepreneuriat
    Mise en place d’une structure qui vise à susciter et faciliter la création d’emplois destinés à déployer les technologies
    développées ou l’expertise acquise.
  2. Rayonnement

    Le rayonnement est obtenu par :

    • Des publications scientifiques et non-scientifiques :
    • Une accréditation OMS
    • Des échanges d’étudiants avec d’autres laboratoires du RESCIF
    • Des partenariats avec des entreprises nationales et internationales.

S. Hostettler et al. (eds.), Sustainable Access to Energy in the Global South, Springer 2015 (DOI 10.1007/978-3-319-20209-9_2)

Images
Vidéos