Délégués-illustration
Création
Présidents-illustration

L’idée de créer un réseau francophone a vu le jour dans le cadre de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie que la Suisse a organisé à Montreux en octobre 2010. Créé à l’initiative de l’EPFL et avec le soutien officiel des autorités suisses, le RESCIF comprend 15 universités francophones issues de 12 pays différents d’Afrique, Amérique, Asie, Europe et Moyen-Orient, et est centré sur trois thèmes essentiels pour l’avenir: l’eau, l’énergie, la nutrition, la sécurité alimentaire et l’urbain.

Objectifs

Le RESCIF ambitionne à anticiper et préparer la nouvelle vague de pays émergents et d’universités émergentes. L’action du RESCIF doit permettre de former dans ces établissements de jeunes ingénieurs aux technologies les plus avancées et d’y développer des recherches utiles au développement de ces pays.

Le but est de promouvoir des programmes scientifiques communs, notamment dans les domaines de l’eau, de la nutrition, de l’énergie, de la sécurité alimentaire et de l’urbain. Des secteurs cruciaux, plus spécialement pour certains pays du sud, soumis à des conditions climatiques et à des problèmes de sécurité alimentaire extrêmement difficiles.

Le RESCIF travaillera en partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et développera avec elle un guide des bonnes pratiques en matière de partenariats technologiques destiné à l’ensemble des universités émergentes de la francophonie.

Le RESCIF en 3 dates
2011 - 2013

La première séance des présidents du RESCIF s’est tenue en avril 2011 à l’EPFL. Cette séance a marqué le lancement des travaux du RESCIF. Les présidents réunis se sont engagés sur les points suivants:

(1) la gouvernance du RESCIF est assurée par les présidents. La présidence et le Secrétariat Général seront localisés et pilotés par l’EPFL pour les 4 prochaines années.

(2) l’opérationnel sera géré par les délégués. Chaque président désignera un/e déléguée par institution.

(3) Fonctionnement: les délégués se réuniront 3-4 fois par année pour mettre en place les activités et projets selon la feuille de route validée par les présidents. Les présidents se réuniront une fois tous les deux ans pour faire état des avancées des activités/projets et élaborer la feuille de route des deux prochaines années.

(4) Feuille de route 2012-2013: développer au moins un projet pour chacune des thématiques du RESCIF: eau, énergie et santé. Créer une structure estudiantine commune aux institutions membres pour favoriser la mobilité estudiantine avec des stages.

 

 

2013 - 2015

La deuxième rencontre des présidents s’est tenue en novembre 2013 à Vietnam National University, Ho-Chi-Minh.

Lors de cette rencontre les présidents ont inauguré le premier laboratoire conjoint du RESCIF: le Centre Asiatique de Recherche sur l’Eau (CARE), basé à l’Institut Polytechnique de Ho-Chi-Minh-Ville (IP-HCMV) au Vietnam. Le lancement du deuxième laboratoire conjoint du RESCIF –  Centre Universitaire de Recherche sur l’Energie pour la Santé (CURES), basé à Yaoundé au Cameroun – est programmé pour 2013.

Les présidents ont validé deux nouveaux projets ainsi que les statuts du RESCIF:

(1) le comité etuRescif. Chaque institution s’est engagée pour désigner un relai etuRescif. La principale mission du comité etuRescif sera de favoriser la mobilité entre les institutions membres par la mise en place de stages et des activités de promotion. Les statuts de ce comité ont été validés séance tenante.

(2) les Massive Open On Line Courses (MOOCs), initiative lancée par l’EPFL. Ce projet de formation a été reçu très favorablement par les présidents du RESCIF réunis et ont exprimé le souhait que 10 MOOCs collaboratifs du RESCIF soient réalisés d’ici fin 2015. Chaque institution membre désignera un relai MOOC et un comité stratégique sera mis en place prochainement et aura pour mission de valider les projets MOOCs et tout mettre en œuvre pour les réaliser.

Feuille de route 2014-2015: développement des activités des 2 laboratoires conjoints (CARE et CURES), réalisation de 10 MOOCs collaboratifs et développement des activités du comité etuRescif (stages, mobilité, promotion).

2015 - 2017

La troisième séance des présidents RESCIF s’est tenue en octobre 2015 à l’Ecole Polytechnique Montréal, Canada.

Les présidents ont exprimé le souhait que trois nouvelles thématiques soient développées au sien du RESCIF: l’entrepreneuriat, la nutrition et l’urbain.

Concernant la réalisation des MOOCs collaboratifs, l’objectif fixé en 2013 a été atteint: 13 MOOCs collaboratifs ont été réalisés.

Les présidents réunis ont également officiellement validé l’intégration d’un nouveau membre: L’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny.

Pour des raisons pratiques et afin d’assurer la pérennité d’une bonne coordination, l’EPFL poursuivra la gestion de la gouvernance et du secrétariat général du RESCIF.

Feuille de route 2016-2017:

(1) développer l’axe urbain sur la base d’un Laboratoire Conjoint, projet présenté séance tenante: Le Centre de Recherche et d’Appui aux Politiques Urbaines basé à l’Université Quisqueya (CRAPU), Port-au-Prince, Haïti.

(2) développer l’axe nutrition sur la base d’un Laboratoire Conjoint, projet présenté en séance: Le Centre d’Etudes sur la Sécurité Alimentaires et les Molécules Fonctionnelles (CESAM), basé à l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar, Sénégal.

(3) développer l’axe entrepreneuriat, l’Ecole Polytechnique Paris a été nommée responsable de ce projet.

(4) poursuivre le développement des laboratoires conjoints existants: le CARE et le CURES.

(5) renforcer les activités du comité etuRescif.

(6) développer les actions de lobbying en s’appuyant sur un de nos partenaires privilégié l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et les institutions étatiques locales (ministères, mairies, ambassades…).

(7) développer une stratégie commune pour le financement et la pérennisation des activités du RESCIF.

 

Fonctionnement

L’objectif du RESCIF est de mettre sur pied un consortium s’appuyant sur l’excellence scientifique des institutions, leurs compétences technologiques de pointe et l’association d’industriels innovants. Le financement et la gestion du réseau seront assurés par les universités participantes en partenariat avec les gouvernements et les acteurs privés intéressés.

Statuts

Le Réseau RESCIF s’est constitué en association de droit Suisse pour assurer un cadre légal. Voir les statuts du RESCIF pour plus d’informations.