dans Actualités, MOOCs

« L’eau est l’une des questions majeures dans la lutte contre le changement climatique » ont souligné les ministres dans leur déclaration commune à l’issue du 7ème Forum mondial de l’eau qui s’est tenu en Corée du sud en avril 2015. Parce qu’il s’agit d’un enjeu vital aussi bien au nord qu’au sud, ce sujet sera au cœur des préoccupations de la 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21) qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

C’est dans ce contexte que la deuxième session du MOOC « Des rivières et des Hommes » ouvrira sur la plateforme FUN, France Université Numérique, le 3 novembre 2015, avec un programme pédagogique enrichi d’une étude de l’impact des changements climatiques sur les rivières glaciaires. Avec 3500 inscrits issus de 60 pays différents, la première session du MOOC fut un succès. La deuxième session devrait connaître au moins le même succès. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes.

Un MOOC collaboratif Nord-Sud

« Des rivières et des hommes » a inauguré une voie prometteuse pour les MOOCs traitant d’enjeux planétaires en réunissant des experts du Nord et du Sud.

Ce projet a été lancé il y a un an et demi au sein du Réseau d’Excellence des Sciences de l’Ingénieur de la Francophonie (RESCIF). Piloté par Grenoble INP et sous la coordination scientifique de l’Institut de Recherche pour le Développement, il s’est construit en collaboration avec l’École normale supérieure de Lyon, l’Université catholique de Louvain, l’Institut polytechnique de l’Université nationale du Vietnam à Hô-Chi-Minh-Ville et l’Université Lumière Lyon 2. Il aborde le sujet de la gestion des rivières par le biais de trois disciplines : l’hydrologie, l’hydraulique et la géomorphologie fluviale. Il bénéficie en outre des visions croisées de dix experts, riches de leurs expériences de terrain sur un très large échantillon de sites à travers le monde. Les objectifs du MOOC sont de parfaire les connaissances des apprenants mais aussi de proposer des savoir-faire méthodologiques et techniques pour évaluer la qualité de l’eau, l’état des cours d’eau et envisager des interventions transposables aux différents environnements au Nord comme au Sud.

Une 5ème semaine sur l’éco-hydrologie et le changement climatique

Pour cette deuxième session un professeur équatorien de L’Ecole Polytechnique Nationale de Quito, Marcos Villacis et deux chercheurs de l’IRD, Thomas Condom et Olivier Dangles sont venus passer une semaine à Grenoble courant juin pour tourner les séquences de la semaine 5 du MOOC. « Comme de nombreuses autres composantes de la biosphère, les hydrosystèmes et leurs usagers doivent faire face, dans le monde entier, aux conséquences générées par l’augmentation des températures et la modification des régimes de précipitations, explique Olivier Dangles, représentant de l’IRD en Equateur, Colombie et Venezuela. Dans ce contexte, les rivières de montagnes constituent des modèles d’étude privilégiés car leur fonctionnement physique et écologique répond de façon directe et rapide aux modifications des apports en neige et/ou en glace. »

En prenant l’exemple d’un bassin versant étudié depuis près de 20 ans dans les Andes tropicales, la semaine 5 du MOOC « des Rivières et des hommes » présente les principaux changements hydrologiques et d’alimentation en eau attendus dans ce bassin versant, dans un contexte de changement climatique. Elle montre également que les glaciers andins ne sont pas uniquement des châteaux d’eau indispensables à la survie des populations humaines, mais que leur disparition annoncée aura également de profondes conséquences sur la dynamique de la biodiversité aquatique.

Pour plus d’information sur le MOOC et pour s’inscrire :

http://mooc-RdH.info

Suivez nous sur les réseaux sociaux :

Facebook : www.facebook.com/groups/MOOC.RdH1/

Twitter : @MOOC_RdH (http://twitter.com/mooc_rdh)

LinkedIn : https://www.linkedin.com/grp/home?gid=8187934